Auto-Publication sur Internet : comment faire?

De plus en plus de personne souhaite aujourd’hui être publiée de manière professionnelle auprès d’un éditeur. Chose qui peut sembler être le bout du monde pour beaucoup.

Tu peux t’auto-publier et c’est assez simple.

Il faut d’abord que tu ais ton projet en main : avoir au moins 1 ou plusieurs chapitres, au mieux 1 tome fini. 

Ensuite : visiter et s’inscrire en tant qu’auteur sur l’une (ou plusieurs) des nombreuses plateformes d’auto-publication dont voici une liste  (ne pas hésiter à consulter Google pour faire des recherches de sites différents) :


 

 

 

 

La liste sera étoffée avec le temps et avec vos commentaires 😉 n’hésitez pas!

L’idéal est d’avoir son propre site/blog sur lequel tu centraliseras ton projet et toutes les informations qui ne peuvent pas être publiée sur ces plateformes d’auto-publication (info sur l’auteur, le projet, les personnages, anecdotes, sites amis etc… un Facebook peut aussi très bien faire l’affaire et avoir une porté de visiteur assez conséquent selon son réseau d’ami).

Astuce : Idéalement, il faut espacer ses publications, par exemple 1 à 3 pages par semaine, ne pas tout publier d’un coup pour éviter d’être déserté par les lecteurs rapidement.

8 commentaires

  1. j’ai une questions une page par jour c’est plutôt mauvais ou plutôt bien vue que tu parle de 1 à 3 pages par semaines ?

    • Cela dépend de ton niveau, 1 page par jour c’est trèèès bien. Le rythme de chacun est différent, certain pourront faire 1 page par semaine d’autre le feront en 15 jours… Cela dépend aussi de la façon de travailler de chacun, du détails présents sur les planches, si le travail est fait à plusieurs etc…

  2. Le seul spécifique manga c’est mangaka.com, donc qu’elle est l’intérêt de mangadraft comparativement ?

    • je ne comprend pas ta reflexion… Mangaka.com n’existe pas. Mangadraft permet la publication de jeunes auteurs sur internet sans la contrainte du parcours éditoriale professionnel auprès des grosses maisons d’édition, Mangadraft permet aussi de lire leurs oeuvres plus ou moins gratuitement. C’est de la publication amateure où les jeunes auteurs peuvent s’y auto-publier.

  3. Delitoon n’est PAS une plateforme d’auto-édition, les séries sont sous licences professionnelles.

  4. Un site/blog, ça aide beaucoup ! La plupart des dessineux publiés aujourd’hui alimentent encore beaucoup leurs sites/blogs perso ! (Yatu, Maliki, Penelope Bagieu, Nathalie Jomard…) 😉

  5. Très bon article 😉
    Merci Cecangio o/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*